Quels sont les avantages de la méthode des coûts complets ?

La méthode du coût complet est utilisée pour les contrôles de gestion et la comptabilité analytique. Il permet de comprendre comment sont structurés les résultats globaux de l’entreprise. Il va donc au-delà de la simple analyse du compte de résultat, car il présente une ventilation par activité ou par produit. Il fait partie de la panoplie d’outils à la disposition du contrôleur de gestion afin de fournir des informations utiles et pertinentes à la direction.

L’utilité du contrôle de gestion 

La méthode des coûts spécifiques est une étude qui analyse les chiffres. Elle vous aide à bien gérer vos entreprises et de prendre une décision stratégique, raisonnables. Le suivi budgétaire permet de suivre le chiffre d’affaires d’une part et les dépenses d’autre part. L’objectif est de ne pas dépasser le budget alloué en début d’année. Lorsque des écarts sont constatés, ils doivent être analysés, rappelés et notifiés à chaque service afin qu’il puisse effectuer des dépenses différentes. Le suivi de l’activité comprend la définition d’indicateurs métiers, comme le nombre de contrats négociés. Il existe aussi des indicateurs RSE, responsabilité sociétale d’entreprise, suivie des collaborateurs, recrutement. Ces indicateurs servent tous à mesurer l’impact du budget. Pour améliorer les performances de l’entreprise. Pour se développer au sein de l’entreprise, le contrôle de gestion des couts complets doit mettre en œuvre divers outils, dont la mise en place d’un système de comptabilité analytique de gestion. C’est ce type de comptabilité analytique qui permet d’affecter des dépenses à une activité spécifique, déterminant ainsi si cette activité bien connue est rentable. Pour aller droit au but tout de suite, donnons un exemple. Une entreprise qui fabrique et vend des armoires électriques, en plus de fournir des services de consultation sur l’utilisation des équipements, est également responsable de l’installation de ces armoires sur place et de l’émission des factures. La direction de cette entreprise veut savoir que leur performance dans diverses activités est normale. Pour comprendre la rentabilité des différentes activités, vous pouvez utiliser des méthodes de calcul telles que la méthode du coût complet.

La méthode de coût complet

Le but de la méthode du coût complet est de quantifier le prix de revient, notamment pour formuler la politique tarifaire de l’entreprise, et il est possible d’interpréter les résultats en comparant le prix de vente et le prix de vente de chaque produit et le cout de revient def. Il faut rappeler que ces coûts indirects. Prenons l’exemple de notre entreprise d’armoires électriques, comment le coût du service administratif est-il réparti ? Afin de faire un calcul cohérent, il n’est pas possible d’inclure tous les salaires et dépenses du département uniquement dans la fabrication des armoires. Par conséquent, ces coûts doivent être répartis. Afin d’allouer ces coûts indirects, le plus efficacement possible, il est nécessaire d’analyser les activités des unités d’affaires. Les clés de répartition entre les différents pôles sont appelées “unités de travail” dans la méthode du centre d’analyse, et “inducteurs de coûts” dans la méthode ABC. Principes de la méthode du centre d’analyse. L’approche du centre d’analyse consiste à diviser l’entreprise en plusieurs processus, qui sont des départements fonctionnels de l’entreprise. Dans ces centres d’analyse, les postes de dépenses indirectes sont répertoriés afin de pouvoir être imputés au coût des produits associés.

Les principes de la méthode

La méthode des coûts complets ventile les coûts indirects par activité. Pour chaque activité, un déclencheur de coût est identifié, c’est un inducteur de coût. Ainsi, une relation causale est établie entre l’existence d’activités et les coûts indirects. Par exemple, le nombre de lots achetés ou le nombre de références peuvent expliquer les coûts indirects d’approvisionnement liés au stockage. Le nombre de produits fournis, le nombre de devis, le nombre d’heures de main-d’œuvre directe sont d’autres inducteurs de coûts couramment utilisés. Ces méthodes couts complets permettent de contrôler la formation des coûts de production à toutes les étapes du processus de fabrication. C’est une méthode utile pour déterminer le prix de vente d’un nouveau produit non référencé sur le marché et une aide précieuse pour évaluer différents types de stocks comme les matières premières, en-cours, produits finis.

Les critiques de la méthode de coût complet

L’avantage de la méthode du coût complet présentée dans la première partie de ce livre est de fournir des coûts et des résultats d’analyse, en prenant en considération presque tous les coûts de l’entreprise. La fabrication du Florivit nécessite deux matières premières, que nous appelons M et N. Quant au fructitol, il est obtenu à partir des mêmes matières premières M et N, mais il est également obtenu à partir de la matière P. L’entreprise dispose de deux ateliers de production. Un atelier biologique qui produit les principes actifs de deux produits. Dans ce cas, on peut considérer qu’il n’y a pas d’entrepôt entre les deux ateliers. Les ventes connaissent des fluctuations saisonnières importantes, mais ces deux produits ne s’accompagnent pas de ces fluctuations.

Quels sont les objectifs de la gestion d’entreprise ?
Quels sont les différents placements financiers ?