Assurance auto pas chère : Les erreurs à éviter pour économiser

Assurance auto

Les assurances pèsent un poids toujours plus important dans le budget des ménages. Il est pourtant possible de diminuer le montant des cotisations sans pour autant réduire votre niveau de protection. Attention toutefois à ne pas commettre d’erreurs ou d’imprudences ! Elles pourraient en effet avoir de fâcheuses conséquences pour vous. Vous trouverez dans le texte ci-dessous tout ce qu’il convient de ne surtout pas faire pour espérer économiser quelques euros chaque mois.

S’engager avec le premier assureur venu

Au cours de votre quête de l’assurance auto la moins cher, il serait particulièrement dangereux de signer le premier contrat qui vous sera présenté. Gardez en effet en tête qu’il ne s’agit pas d’une activité réglementée. Par conséquent, chaque assureur est libre d’appliquer la grille tarifaire qu’il souhaite. D’une compagnie à l’autre, on constate parfois des écarts de prix impressionnants pour une protection équivalente. Pour faciliter vos recherches, utilisez les services d’un comparateur en ligne. Cet outil gratuit vous permettra de mettre en concurrence les plus grands assureurs français. D’un simple coup d’œil, vous pourrez comparer leurs offres, et même obtenir un devis détaillé. Difficile de faire plus pratique et performant, n’est-ce pas ?

Vous êtes à la recherche d’une assurance auto pas chère ? Vous aimeriez être conseillé par des experts et obtenir un devis en ligne ? Rendez-vous alors sans plus attendre sur cette page !

Mal évaluer votre besoin

Comme le rappelle lolivier.fr, la plate-forme de référence en matière d’assurance auto pas cher, le montant des cotisations est fortement influencé par le nombre de garanties que vous aurez choisi. Et il n’est pas rare que certaines d’entre elles soient totalement superflues ! Parfois même, vous possédez déjà une assurance couvrant ce risque. Quel serait alors l’intérêt d’être doublement protégé ? Aucun, bien évidemment !

Pour éviter une telle situation, il est fortement recommandé de faire le point vos besoins réels en matière d’assurance voiture pas cher avant de signer votre contrat. Estimez également le nombre de kilomètres que vous avez l’intention de parcourir au cours d’une année. Pour obtenir le résultat le plus juste possible, prenez en compte tous les trajets possibles, y ceux que vous réaliserez durant les congés ou pendant un week-end. Si vous parcourez moins 10 000 kilomètres par an, une assurance au kilomètre pourrait bien être idéale pour vous !

Mentir sur vos déclarations

Avant de souscrire une assurance auto en ligne ou en agence, vous devrez transmettre de nombreuses informations à la compagnie. Elles serviront à évaluer le risque pris par l’assureur et donc à estimer le montant des cotisations mensuelles. Certains pourraient alors être tentés de cacher des choses ou de mentir afin d’économiser de précieux euros chaque mois. Ce serait pourtant une terrible erreur !

Manquer de transparence à cet instant aura en effet de lourdes conséquences pour l’assuré. Si la supercherie venait à être découverte, le contrat serait terminé immédiatement. Pire, il n’aura même jamais existé. Cela signifie donc qu’en cas de sinistres, votre responsabilité sera directement engagée. Vous devrez alors prendre à votre charge l’ensemble des indemnisations. Il n’est pas rare que les montants à régler en pareilles circonstances soient supérieurs à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Dans les cas les plus graves, le contrevenant s’expose à de lourdes sanctions financières, et même à des peines de prison fermes.

Se déclarer comme conducteur secondaire

Il s’agit d’une pratique courante que surveillent particulièrement les assureurs. Elle consiste à déclarer un conducteur principal expérimenté et « bonussé » et un autre comme secondaire. Pourtant, en pratique, c’est bien ce dernier qui utilisera le plus souvent le véhicule concerné. Du point de vue de l’assureur, cela ne correspond pas aux termes exacts du contrat. Dès que la fraude sera détectée, il proposera une modification du contrat en inversant les deux conducteurs. Bien évidemment, après cette correction, le montant des cotisations ne sera plus tout à fait le même…

S’assurer au tiers

Opter pour une « assurance au tiers » plutôt que « tous risques » reste une excellente idée pour économiser votre argent. Cependant, elle n’est pas conseillée dans tous les cas. Vous devrez vous montrer particulièrement prudent si la valeur de votre véhicule est importante. C’est notamment le cas pour les véhicules neufs ou pour les modèles de collection. Vous ne serez pas surpris de lire ici que, dans ces circonstances, le montant des réparations en cas de sinistre sera forcément important. Grâce à une formule « tous risques », elles seront prises en charge (parfois en totalité) par la compagnie.


L’assurance utilitaire : c’est quoi exactement ?
Les points à savoir sur le renouvellement du permis de conduire