5 conseils pour l’installation d’une climatisation dans votre maison

Climatisation

Publié le : 02 décembre 20236 mins de lecture

Avec la canicule qui frappe chaque été, le climatiseur devient une nécessité. L’installation de ce dispositif peut paraître simple, mais elle exige de respecter certaines normes techniques. Voici les principales astuces à connaître pour réussir l’installation de votre appareil.

Le choix de l’appareil

Le choix de l’appareil dépend de plusieurs critères : la configuration du logement, le budget, la performance recherchée, le mode de fonctionnement. Il existe deux grandes familles de climatiseurs. D’abord, les appareils monoblocs, plus compacts, qui se composent d’une unité. Puis, les modèles à conduits de type split-system qui comportent deux parties. Une unité se place à l’intérieur et l’autre à l’extérieur. Selon vos priorités, l’une ou l’autre solution sera à privilégier. La plupart des climatiseurs ont un mode de fonctionnement varié. Il existe des modèles avec un mode silencieux pour réduire la nuisance sonore produite par l’appareil. Certains ont un programme de mise en marche automatique. D’autres systèmes réversibles assurent le chauffage l’hiver. La climatisation réversible se combine souvent avec un chauffage d’appoint. Elle possède l’avantage de consommer moins d’énergie. Les différentes options de l’appareil influencent le prix de celui-ci.

Le dimensionnement de la puissance

Avant tout achat, vous devez calculer la puissance frigorifique nécessaire pour votre maison. Cette puissance s’estime en fonction de deux paramètres : la superficie globale à climatiser, et l’isolation du bâtiment. Pour un dimensionnement optimal, la puissance frigorifique est de 100 W par m2 pour une isolation moyenne. Un logement de 90 m2 nécessitera ainsi un climatiseur d’environ 9000 W. En sous-estimant la puissance, vous risquez un rendement insuffisant. En revanche, une surpuissance entraînerait des coûts électriques trop élevés. Un professionnel peut réaliser ce calcul avec précision pour vous. Vous pouvez faire appel à un professionnel pour évaluer la puissance nécessaire. Vous gagnez en confort en installant un appareil avec une performance énergétique adaptée à votre maison.

L’emplacement de l’installation

Plusieurs critères entrent en compte pour définir le meilleur emplacement. Avant l’installation, vous étudiez l’ensoleillement, le chauffage et l’aération de chaque pièce. Le modèle monobloc se place loin des sources de chaleur. Les fenêtres exposées ou les appareils électriques dégageant de la chaleur sont à éviter. Le centre d’une pièce ou un mur intérieur présentent les conditions parfaites pour l’installation de climatiseurs. Un dispositif mural se pose à une hauteur de plus de 2 mètres sur le mur. Pour un split-system, l’emplacement idéal est un mur extérieur bien dégagé pour la sortie d’air chaud. Un endroit facile d’accès simplifie la mise en place du raccordement et les travaux d’entretien. Dans tous les cas, prévoyez un dégagement d’au moins 50 cm autour de l’appareil et une circulation d’air optimale. L’unité extérieure génère de la nuisance sonore. Elle s’installe ainsi à un endroit où le bruit ne gênera pas le voisinage.

L’installation de l’appareil

Des démarches administratives peuvent être nécessaires pour une installation de climatiseurs. Vous devez donc vous renseigner auprès de la mairie. Souvent, une autorisation est nécessaire en cas de modification de la façade de votre maison. Et pour une copropriété, il faut obtenir l’accord des autres propriétaires pour installer l’appareil dans une partie commune.Certains systèmes monoblocs peuvent s’installer facilement. Suivez à la lettre les instructions du fabricant pour fixer solidement le climatiseur avec les équerres et chevilles appropriées. N’hésitez pas à le sangler au mur ou au sol pour parfaire la stabilité, certains appareils atteignant 30 kg. Pour un split-system, vous commencez par mettre en place l’unité intérieure. Ensuite, vous avez besoin de percer le mur pour le passage du conduit. Ce dernier doit être incliné légèrement vers l’extérieur afin de favoriser l’écoulement de l’eau de condensation. Installée en hauteur, l’unité extérieure se fixe avec un support solide lequel vient généralement avec le kit d’installation. Une dalle de béton est nécessaire pour une pose au sol.

Le raccordement électrique

En matière de climatisation, les puissances électriques appelées sont très élevées, jusqu’à 3500 W en monophasé. Vous pouvez effectuer l’installation de l’appareil, mais confiez le branchement à un professionnel. Vous pouvez vous renseigner sur des sites comme engie-homeservices.fr. Il s’assurera d’une mise en marche sans risques. Il appliquera les solutions techniques appropriées : tirer une ligne dédiée au disjoncteur ou renforcer l’installation électrique si besoin. Afin d’écarter tout danger (électrocution, incendie, etc.), le raccordement doit être sécurisé et se faire en conformité avec les normes en vigueur. Vous pouvez faire appel à un spécialiste pour garantir la sécurité électrique.

En somme, équiper votre logement d’une climatisation est un projet accessible en suivant quelques règles essentielles. Évaluez avec soin vos besoins en termes de taille de pièces et d’isolation avant de choisir un modèle adapté. L’emplacement de l’installation dépend du type d’appareil : monobloc ou split. Après fixation rigoureuse, la dernière étape est le raccordement électrique qu’il vaut mieux confier à un professionnel qualifié. Avec ces précautions, vous pourrez profiter d’un espace intérieur confortable grâce à votre climatiseur.

Quels sont les types de travaux électriques soumis à une garantie décennale ?
Pourquoi suivre une formation en management de projet ?

Plan du site