10 conseils pour faire d’un bâtiment un lieu de performance énergétique

performance énergétique

La performance d’un bâtiment est tout autant une problématique pour les particuliers que pour le secteur professionnel. Ces deux forment un secteur résidentiel et tertiaire qui est quatrième en termes de rejets de GES en France. La performance des bâtiments est aussi tout autant une problématique environnementale qu’économique. Performance rime donc avec respect de la planète et de son porte-monnaie. Voici donc, dans cet article, 10 conseils pour faire de son bâtiment un lieu de performance.

Se pencher sur les systèmes énergétiques…

Conseil numéro 1 : Choisir les bons postes énergétiques

Afin de faire de son bâtiment un lieu de performance énergétique, il est primordial de disposer de systèmes énergétiques performants. Qu’il s’agisse de se tourner vers des professionnels comme hxperience.com ou de réfléchir soi-même, cet aspect est primordial.

Les réflexions principales tournent autour du chauffage et de l’eau chaude sanitaire. Privilégiez les énergies renouvelables à l’image des ballons solaires. Les chaudières à cogénération sont très intéressantes pour produire chaleur et électricité avec le même système. Les pompes à chaleur sont aussi des systèmes à la fois écologiques et performants.

Conseil numéro 2 : Adopter les bons gestes du quotidien

Avoir des postes énergétiques performants est un bon début, mais bien les exploiter est tout autant essentiel.

Dans ce sens, éteignez la lumière de vos ampoules basse consommation lorsque la pièce est inutilisée, laissez la lumière naturelle éclairer vos pièces, n’hésitez pas à utiliser les modes éco de vos appareils électroniques. De plus, ne laissez pas couler l’eau, récupérez l’eau de pluie, etc.

… et sur l’enveloppe de son bâtiment

Conseils numéro 3 : L’isolation est un mot d’ordre

Au-delà des systèmes énergétiques, il y a l’enveloppe de son bâtiment. Sans enveloppe performante, les pertes énergétiques seront trop élevées, ce qui ne permettra pas d’exploiter vos systèmes énergétiques de la meilleure des manières. 50 % à 65 % des pertes thermiques d’un bâtiment sont dues à un plancher, des murs et un toit mal isolés.

Côté financier, il s’agit de près de 80 % d’économie de chauffage possible grâce à l’amélioration de votre isolation. Isolez donc thermiquement, acoustiquement et contre les feux votre bâti, tout comme pour son étanchéité.

Conseil numéro 4 : Limitez les pertes ailleurs

En parallèle de l’isolation, d’autres vecteurs de pertes énergétiques existent avec les ponts thermiques, les menuiseries ou le renouvellement d’air (20 à 25 %).

Tournez vous donc vers des menuiseries performantes avec du double vitrage minimum et au mieux des menuiseries en bois. Concernant le renouvellement d’air, une VMC double flux est l’idéal.

Conseil numéro 5 : La domotique peut vous aider

La performance d’un bâti est une réflexion poussée et coordonnée. Alors, pourquoi ne pas laisser la technologie le faire ? Il s’agit de l’une des forces de la domotique en transformant votre maison en maison intelligente.

En connectant l’ensemble des postes énergétiques et électroniques à un poste central, ce dernier va tout optimiser vers la performance. Vous avez le choix entre une maison intelligente complète ou opter pour connecter votre chauffage uniquement par exemple.

Conseil numéro 6 : Mesurer

Pour améliorer, il faut connaître les vecteurs et sources de problèmes. C’est ainsi que la mesure est un levier primordial de la performance : il faut des chiffres. La domotique va dans ce sens avec un calcul permanent des consommations et des rendements.

Vous pouvez étudier vos consommations via vos factures d’électricité, par exemple, afin de constater une baisse de rendement de vos appareils, signe d’un changement nécessaire pour faire des économies d’énergie.

Conseil numéro 7 : Réaliser une étude thermique et énergétique

En complément de mesures sur certains postes, il est possible de faire une étude thermique et énergétique poussée de votre bâti.

Cela vous permet de disposer de l’état de performance de votre bâti et d’ainsi agir où cela pose problème pour des actions efficaces.

Conseils numéro 8 : Adopter une réflexion bioclimatique

Les systèmes énergétiques et l’enveloppe sont des piliers de réflexion. En outre, il est possible de pousser encore plus la démarche en prenant quelques éléments du « bioclimatisme » qui consiste à adopter une approche de compromis idéal entre l’environnement et le bâti.

Quelques principes : placer les pièces de vie côté sud et les chambres côté est, profiter des apports internes de chaleur, planter des arbres qui peuvent faire barrage au soleil en été, etc.

Conseil numéro 9 : Opter pour une bonne expertise dans son ensemble

Tous ces conseils sont importants à intégrer dans sa réflexion. En outre, appeler un professionnel pour l’ensemble de ces considérations est aussi à prendre en compte. Un bureau d’études thermique peut être intéressant pour des audits de performance.

Idem pour les postes énergétiques où un professionnel du chauffage, par exemple, saura développer une expertise profonde et choisir les meilleurs systèmes adaptés à votre bâti. Se tourner vers les bons fournisseurs d’énergie est aussi une réflexion à avoir.

Conseil numéro 10 : Profiter des aides existantes

Finalement, l’ultime conseil peut être de se tourner vers des aides du gouvernement en appui de certaines rénovations énergétiques. En effet, si divers petits conseils cités précédemment peuvent permettre d’améliorer la performance de son bâtiment, cela peut nécessiter des investissements importants.

C’est ainsi que des aides existent comme : MaPrimeRénov’, l’éco-prêt à taux zéro, etc.


Pourquoi les biens immobilier off-market sont-ils les plus recherchés à Paris ?
Achat immobilier : comment trouver l’appartement idéal en région parisienne ?