Trouver le placement idéal pour une somme de 100 000 Euros

placement

Vous avez des économies à placer ? Avec 100 000 euros, vous pouvez diversifier facilement vos avoirs. Toutefois, il faudrait mettre en place une stratégie d’investissement sur le long terme pour une rentabilité optimale. En plus de cela, vous êtes tenu de définir en amont vos objectifs puisque sur le marché, vous trouverez tout un panel de produits financiers et immobiliers. Le choix va surtout dépendre de votre profil. Mais comment placer 100 000 € ?

L’immobilier neuf ou ancien : une bonne alternative ?

Vous avez mis de côté une épargne suffisante et souhaitez qu’elle génère des bénéfices ? A priori, vous devez vous poser la question : comment placer 100 000 € ? L’investissement dans l’immobilier est un placement sûr de nos jours. En effet, malgré la crise sanitaire, le secteur se porte très bien jusqu’à présent. En optant pour cette solution, vous pourrez percevoir des revenus réguliers et préparer votre retraite. Si les fonds sont insuffisants, il est possible de compléter votre épargne par un crédit bancaire.

Dans le cadre d’un investissement locatif, le dispositif Pinel vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21 % de la valeur du bien acheté. Ce dispositif cible les programmes neufs loués nus. Avec 100 000 €, vous pourrez acquérir un appartement dans les agglomérations.

Le statut de LMNP ou Location meublée non professionnelle est également très intéressant. Dans ce cas, il faudrait mettre en location des résidences de service (EPHAD, résidence étudiante…). Les loyers appartiennent dans la catégorie BIC ou Bénéfices Industriels et Commerciaux vous offrant une fiscalité plus avantageuse.

La nue-propriété est aussi un investissement rentable. Vous devenez propriétaire d’un logement à un prix minoré jusqu’à 60 % de la valeur réelle. Néanmoins, vous ne pouvez pas profiter de votre bien avant la date d’échéance clairement mentionnée dans le contrat. C’est l’usufruitier qui perçoit les loyers pendant toute la durée du démembrement. Enfin, il y a les Sociétés Civiles de Placement Immobilier. Vous pouvez acheter des parts auprès de différents organismes pour ne pas mettre tous les œufs dans le même panier. Les dividendes sont généralement distribués tous les trimestres.

Les épargnes : pour plus de sécurité !

L’idéal, c’est de placer une partie de votre argent dans des supports fiables à 100 %. En effet, il est très important de mettre de côté une épargne de précaution qui ne présente aucun risque de perte de capital et accessible à tout moment, car on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve.

Les livrets d’épargne bancaire sont garantis. Les plus connus sont le livret A, le LEP ou livret d’épargne populaire et le LDDS. Seulement, le taux n’est pas très attractif (aux environs de 0,5 % par an) et parfois, les gains n’arrivent pas à couvrir les inflations (aux alentours de 1 %). Au final, vous risquez de perdre de l’argent. En revanche, l’épargne à terme et le compte à terme proposent un rendement plus avantageux. Quoiqu’il n’est pas possible de récupérer l’argent avant la fin de l’échéance.

L’assurance vie est un placement qui a fait de nombreux adeptes. Tant que l’épargne reste dans votre compte pendant 8 ans, les intérêts perçus bénéficient d’une exonération sur l’impôt sur le revenu s’ils sont inférieurs à 4 600 euros par an. Néanmoins, il faudrait vous acquitter des prélèvements sociaux. Les fonds en unités de compte proposent des produits plus variés, mais avec des risques plus ou moins élevés. Pour sécuriser votre patrimoine, il est conseillé de demander l’accompagnement d’un expert du secteur.

Les actions et obligations : que choisir ?

L’achat des actions peut aussi être une bonne idée. Certes, les rendements ne sont pas stables d’une année à une autre. En revanche, sur le long terme, vous pouvez réaliser un gain pouvant aller jusqu’à 6 % par an. Sinon, investir 100 000 euros en bourse peut vous aider à faire fructifier votre argent, à condition d’avoir une bonne connaissance du marché. Avec le Plan d’Épargne en Actions ou PEA, vous aurez l’opportunité de regrouper tous les investissements au sein d’une seule enveloppe. En plus de cela, après 5 ans de détention, vos plus-values seront exonérées d’impôt sur le revenu. Attention ! Les sommes versées sont bloquées pendant 5 ans sous peine de clôture de l’épargne.

L’investissement dans des actions et obligations peut aussi être envisagé avec 100 000 euros. Les obligations sont émises par les banques que l’on surnomme également « bons d’État ». Dans ce cas, vous prêtez de l’argent à l’entreprise bénéficiaire en contrepartie d’un titre de créance. L’échéance est définie dès le départ et le rendement est fixe. Les actions par contre sont des parts dans une entreprise que vous pouvez acheter. Les fonds versés ne sont récupérables qu’au moment de la vente des actions. Pourtant, les actionnaires ou les associés perçoivent des dividendes d’une manière régulière évoluant en fonction de la rentabilité des activités.

Les différents types de cigarettes électroniques
Quelle puissance de poêle pour un sauna ?