Traduction audiovisuelle à Paris : trouver un spécialiste en ligne

Traduction audiovisuelle

La traduction audiovisuelle se désigne en agence de traduction. Elle se traduit comme la traduction de supports audio et vidéo. Cette agence de traduction nécessite bien évidement l’intervention et la coordination de plusieurs ressources et corps de métiers complémentaires. Pour un résultat final d’un projet demandé, plusieurs étapes ont été établies : transcription, traduction et adaptation, création et synchronisation du code temporel, puis incrustation des sous-titres.

Transcription

Comment trouver un spécialiste en ligne ? Le moyen le plus certain est de cliquer sur “suivez ce lien“. Cela informe beaucoup plus sur tous les types de supports vidéo et audio réalisant les projets demandés tels que les vidéos ou films d’entreprise, institutionnels, de présentation, publicitaires ou encore conférences, d’événements professionnels et salons.

Si le script n’a pas été encore fourni, l’agence de traduction assurerait un formalisme pour effectuer une duplication d’un texte, d’une voix, d’un instrument, d’un groupe d’instruments via le support original et d’en tout reporter sur un autre support. Un traducteur infographiste natif de la langue concernée, réalise cette transcription. C’est carrément une agence traduction.

Traduction, adaptation et Sous-titrage

Dans l’agence de traduction, ces deux opérations visent à établir un acte de communication original et supposent une interprétation. L’adaptation est donc une forme de traduction. Il est difficile de tracer une ligne de démarcation exacte entre la traduction et l’adaptation. Ici, l’agence traduction est alors la mise en action des traducteurs spécialisés dans le domaine de l’audiovisuel pour assurer la traduction et l’adaptation.

Cette création et synchronisation du code temporel ou du code utilisé pour que les sous-titres s’affichent au bon moment sur l’écran. Et ensuite, un technicien audiovisuel de l’agence de traduction prend en charge l’insertion des sous-titres. C’est évident que c’est un processus un peu plus complexe qu’il ne s’y montre (timing, synchronisation, nombre de caractère limité…)

Alors, il s’agit de synchroniser le code temporel du matériel audiovisuel à utiliser avec un générateur de code temporel extérieur. Il s’agit aussi d’inclure dans l’enregistrement le signal des bits utilisateur reçu par la prise time code. Le matériel audiovisuel utilisé offre les options de synchronisation suivantes :

Quand un signal de synchronisation est entré par la prise Genlock, les phases V et H du code temporel du matériel audiovisuel sont automatiquement synchronisées sur ce signal.

Le commutateur Time Code est sur IN pour démarrer le mode d’entrée du code temporel. Un signal de synchronisation LTC externe au standard SMPTE reçu par la prise Time Code est enregistré comme code temporel sur la bande. Le bit utilisateur du signal de synchronisation externe peut aussi être enregistré sur la bande.

Le commutateur Time Code est sur OUT pour démarrer le mode de sortie du code temporel. Le code temporel interne du matériel audiovisuel est sorti par la prise Time Code sous la forme d’un signal de synchronisation LTC standard.

Voice-over, doublage, voix-off

Une banque de voix et de langues, assure les choix de la voix souhaitée (soit voix féminine, soit voix masculine) ou de l’accent adéquat par exemple anglais britannique ou anglais américain, espagnol castillan ou d’Amérique Latine, russe ou Ukraine, Japonais etc…

Les techniciens professionnels réalisent les prestations avec des logiciels métiers.

Il y a trois techniques différentes pour localiser les contenus audiovisuels. Ce sont la voix-off, le voice-over et le doublage.

la voix-off correspond à la voix d’un personnage qui n’est pas à l’image. C’est comme par exemple dans le cas des commentaires diffusés par un journaliste hors champ lors d’un reportage. Une fois le script a été traduit, le comédien de l’agence de traduction livrera le message, en optant la diction adéquate et en marquant les pauses exigées.

L’agence de traduction a un studio d’enregistrement. Dans ce studio et sous la direction d’un technicien du son de ladite agence, les comédiens natifs recrutés réalisent le voice-over.

Dans l’agence traduction, le doublage tente à remplacer la bande de son originale par la bande produite dans la langue souhaitée. Elle réclame un processus de traduction particulier en amont, car le linguiste devrait dans un premier temps analyser le mouvement des lèvres originel, pour que la traduction s’y conforme et que le doublage ne se note pas. Le secret d’un doublage réussi réside dans l’impression qu’aura le lecteur que l’intervenant s’exprime dans sa langue maternelle.

 

 

 

Guide pratique sur le cadre européen commun de référence pour les Langues (CECRL)
Recouvrement de créances : faire appel aux services d’un cabinet spécialisé