Quel est le fonctionnement d’une cigarette électronique ?

 

La technologie a toujours été au service de l’humanité pour tenter d’améliorer sa vie ou du moins de la soutenir. Dans un monde qui cherche de plus en plus à adopter un style de vie correct afin de limiter les dommages causés à sa propre santé et à celle des autres, même le tabagisme a trouvé un tournant décisif dans ses conséquences néfastes désormais bien connues. La cigarette électronique a été créée comme un dispositif-véhicule pour contrer l’habitude répandue du tabagisme à combustion, avec l’intention de faciliter les fumeurs dans un choix résolument efficace pour limiter ou éliminer complètement leur dépendance au tabac.

Qu’est-ce qu’une cigarette électronique ?

Une cigarette électronique (e-cigarette, e-cig ou vaporisateur personnel) est un dispositif électronique qui imite les sensations et les gestes d’une cigarette traditionnelle ou d’un produit du tabac (cigare ou pipe). La principale différence avec une cigarette traditionnelle est que dans une cigarette électronique il n’y a pas de combustion, qui est la principale cause des maladies cardiovasculaires et pulmonaires. Lors de la combustion, 4800 produits chimiques sont libérés, dont 70 sont cancérigènes ! La cigarette électronique, quant à elle, vaporise un liquide à base de propylène glycol, de glycérol végétal, d’arômes et de nicotine, ce qui produit moins de résidus. Ces dernières années, de nombreux fumeurs sont passés des cigarettes à combustion aux cigarettes électroniques, soit pour arrêter de fumer, soit pour réduire l’apparition de problèmes de santé et de maladies connexes. Un terme a également été inventé pour définir l’acte d’utiliser les e-cigs : le vaping. Un autre avantage de la cigarette électronique est que le vapoteur peut décider le choix de l’arôme de la vapeur et de la quantité de nicotine à prendre.

Une brève histoire de la cigarette électronique

L’invention de la cigarette électronique et le eliquide est attribuée au pharmacien chinois Hon Lik. Hon Lik a fait breveter son invention en 2003 et le succès a été immédiat. Dès 2004, elle a commencé à se répandre dans le monde entier et a connu un grand succès commercial en tant qu’alternative au tabagisme traditionnel. Tout le monde ne sait pas que c’est Herbert A. Gilbert qui, en 1965 aux États-Unis, a eu l’idée d’une cigarette sans fumée, alimentée par une batterie, qui réduirait les dommages causés par le tabagisme et encouragerait les consommateurs à abandonner le tabac traditionnel. Peut-être le temps n’était-il pas encore venu pour cette invention extraordinaire, à tel point que le prototype n’a pas été suivi. Ce qui est certain, c’est que les deux “pères” de la e-cig étaient de gros fumeurs et que leur objectif était de trouver un moyen d’arrêter de fumer et d’aider des millions de personnes à renoncer au tabac à combustion.

Comment fonctionne la cigarette électronique ?

Le principe de fonctionnement est très simple. À la base de l’appareil se trouve une batterie qui fournit de l’énergie pour chauffer un élément métallique appelé élément chauffant (serpentin, tête ou dosette). La partie supérieure de la cigarette électronique est l’atomiseur : un réservoir contenant la résistance, qui possède un noyau en coton pour absorber les eliquides. Lorsque le coton se réchauffe grâce à l’élément chauffant, il vaporise le liquide, qui peut être aspiré par l’embout buccal (drip tip). La vapeur générée par l’aspiration se mélange à l’air qui est “aspiré” par la base du réservoir (sur certains modèles, par le haut également) et inhalé.

Certes, la cigarette électronique fait moins de dégâts que la cigarette traditionnelle, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il s’agit d’un produit “sain”. La libération de nicotine a cependant ses inconvénients, et l’un des risques potentiels est que l’auto-administration de nicotine est presque continue, créant ainsi une forte dépendance. Un autre problème est que le vapotage à haute température peut générer du formaldéhyde, un dangereux agent cancérigène.

 

Tendance CBD : de quoi s’agit-il ?
Pourquoi choisir un cabinet comptable ?