Comment est mesurée la productivité agricole ?

La croissance à long terme du niveau de vie est liée à la croissance de la productivité. Son récent ralentissement dans les pays développés a soulevé des questions sur sa mesure : quelle est la signification de la productivité dans une économie invisible ? Ce concept, est-il encore mesurable ?

Comprendre le sens de la productivité en agriculture

La productivité est le rapport entre la production réalisée et le nombre de facteurs de production utilisés pour obtenir cette production agricole. La productivité est la quantité qui mesure l’efficacité du processus de productions. Un processus est un ensemble de moyens de production, dans laquelle une quantité de travail est appliquée pour créer de nouvelles richesses. 

Cependant, ces processus de production agricole sont complexes. Raison pour laquelle, le concept de systèmes de plantation et de systèmes d’élevage est utilisé pour les comprendre et les décrire. Par conséquent, la productivité s’applique aux systèmes plutôt qu’aux pratiques ou grandes cultures. 

En fait, il s’agit de mesurer les richesses créées par un modèle de production spécifique en tenant compte de toute l’interaction liée à l’assolement et à l’assolement, ainsi que la pratique effective du raisonnement paysan au niveau du système de production, qui s’effectue quotidiennement à l’échelle mondiale. La productivité agricole est mesurée par la valeur, en utilisant les concepts de valeur ajoutée totale. Cela représente les richesses créées par les grandes exploitations.

Quels sont les principaux éléments à mesurer ?

La productivité est la relation entre la production et le facteur qui permet la production. Les trois principales mesures de la productivité relient la production agricole à différents facteurs : le capital, le travail ou tout le facteur utilisé. La productivité du travail est l’indicateur le plus important, parce que selon les mots d’un penseur, « Il n’y a de richesse ou de pouvoir que les hommes ». 

Cela signifie qu’à long terme, le nombre d’hommes est un facteur limitant de la production. Par conséquent, l’augmentation des productivités du travail est le seul moyen d’améliorer le niveau de vie. La différence de niveaux de productivité agricole est la principale raison des différences de niveau de vie de la population. Or, l’augmentation des productivités du travail dans le temps s’explique en grande partie par l’utilisation du capital, qu’il s’agisse de machines ou d’idées. Par conséquent, l’analyse des productivités du travail et de ses évolutions doit prêter attention à l’efficacité de l’utilisation du capital.

Comment mesurer la productivité du travail ?

Les productivités du travail sont des autres indicateurs de la productivité partielle qui est calculée en divisant la production agricole par les quantités de travail utilisées. Ceci est, généralement, exprimé en termes de nombre de grandes exploitations ou d’heures de travail. La différence des productivités du travail sur l’agriculture dans le monde est bien plus grande que la différence de productivité agricole. C’est la principale différence entre les pays développés et les pays en développement. 

Si l’on considère les grandes cultures vivrières, de 2005 à 2007, un ouvrier agricole d’Afrique subsaharienne a produit en moyenne 13 200 kcal de légumes par jour, tandis que en Amérique du Nord a produit près de 1,9 millions de kcal de légumes par jour, soit un ratio de 2 à 147. 

La différence des productivités du travail agricole reflète la différence de superficie de terres arables par habitant. La différence entre l’Asie et l’Océanie va de 1 à 165. Le rendement moyen à l’hectare, on l’a vu, oscille de 1 à 5 entre l’Océanie et l’Asie. La superficie de terres arables par les travailleurs agricoles dans les pays développés est beaucoup plus élevée, en raison de leur style de peuplement et de leurs histoires économiques. Au cours des deux derniers siècles, la population active s’est déplacée de l’agriculture vers l’industrie et les services.

Tendance CBD : de quoi s’agit-il ?
Pourquoi choisir un cabinet comptable ?