Comment devenir agent d’accueil en aéroport ?

agent d'accueil en aéroport

Après avoir suivi une formation commerciale professionnalisante, un agent d’accueil en aéroport est en mesure de résoudre les soucis rencontrés durant un voyage. Il s’occupe de l’enregistrement des voyageurs, de leurs bagages, et parfois, de leur véhicule. Ce chargé d’accueil gère et organise l’embarquement des passagers et assure leur sécurité. Les jeunes diplômés peuvent débuter comme agent d’information, d’accueil, de navette ou d’escale dans un aéroport, un organisme de voyages ou une compagnie de transport. Dans ce contexte, comment devenir agent d’accueil aéroportuaire ? 

Le métier d’Agent d’Accueil en aéroport

Le rôle d’un agent d’accueil aéroportuaire consiste à faciliter tout déplacement et échange dans un aéroport. Ce professionnel accueille les voyageurs aussi bien au comptoir que lors de leur escale. Il leur transmet les informations fournies par la compagnie aérienne. Ledit agent assure également les opérations d’enregistrement de chaque passager et de ses bagages. Aussi, il se doit d’encadrer certaines catégories de voyageurs, à l’instar des individus à mobilité réduite et des enfants qui ne sont pas accompagnés pendant leur escale aéroportuaire.

Cette profession requiert que tout agent d’accueil aéroportuaire, même une hôtesse d’accueil aéroport, témoigne d’une imperméabilité à la fatigue et au stress. Ce salarié doit pouvoir garder son sang froid en toutes circonstances. Travaillant au-delà des frontières de son pays, l’agent d’accueil doit être en mesure de s’accommoder à la culture des autres. C’est une activité basée sur l’alliance du dynamisme et de l’excellence de l’agent.

Puisqu’il pourra être amené à s’échanger avec des étrangers, les personnes maîtrisant parfaitement une ou de nombreuses langues étrangères demeurent vivement recherchées. À noter qu’un agent d’accueil en aéroport peut être désigné par différentes appellations telles que : chargé d’accueil, agent d’information, hôtesse d’accueil aéroport, steward, employé d’accueil dans le transport aérien, etc.

Les formations à suivre pour devenir agent d’accueil en aéroport

Au minimum, le niveau de formation exigé est le bac technologique, général ou encore professionnel (idéalement dans le domaine tertiaire). La pratique de l’anglais courant reste indispensable. Et de toute évidence, les formations supérieures touristiques, linguistiques ou commerciales représentent un atout important pour les recruteurs.

Il est possible de se lancer dans une formation initiale après l’obtention du baccalauréat. Ainsi, vous pouvez passer la MC accueil dans les transports (1 an), un BTS tourisme pouvant s’effectuer en alternance (2 ans) et un DUT technique de commercialisation (2 ans). À ces options peuvent s’ajouter un bac+3 en langues étrangères appliquées (licence) et un stage pratique au sein des compagnies aériennes. À noter que dans ce domaine, toute personne recrutée reçoit une formation interne.

En ce qui concerne la formation continue, vous pouvez procéder à une reconversion professionnelle en suivant des formations courtes non certifiantes d’agent d’accueil aéroportuaire proposées par divers organismes en France. Une certification de niveau IV agent d’accueil commercial aéroportuaire peut aussi grandement servir.

Concernant la maîtrise de l’anglais, il est vivement recommandé d’effectuer une préparation au « Test of English for International Communication » ou TOEIC.

Qualités exigées pour devenir agent d’accueil en aéroport

Pour devenir agent d’accueil aéroportuaire, le premier élément essentiel et de jouir d’un casier judiciaire vierge. Il s’agit d’un prérequis demandé. Vous devez faire preuve d’une grande disponibilité, car il faut être disponible à l’heure de décollage et d’atterrissage des avions. Cela peut être le week-end, la nuit ou encore les jours fériés.

La langue constitue une compétence obligatoire pour tous les métiers qui touchent au secteur du tourisme. Un chargé d’accueil doit bénéficier d’un niveau d’anglais avancé. De même, toutes autres langues maîtrisées seront appréciées par les recruteurs. Si les langues étrangères vous passionnent, cette profession s’avère être le moyen idéal pour l’exprimer.

D’autre part, malgré la fatigue, le stress et le rythme au travail, vous devez vous adapter à toutes les situations. Vous devez disposer d’un mental solide à toute épreuve ainsi que d’une parfaite maîtrise de vous-même. En outre, il est nécessaire de maîtrise la règlementation en termes de transport des voyageurs et de tout produit dangereux. Vous devez aussi assimiler les règles de sécurité en aéroport.

Quoi d’autres ?

À part cela, vous devez avoir le sens du relationnel étant donné que vous êtes en contact direct avec les clients. Au moins pendant les heures de travail, restez souriant et à l’écoute. Bien que de nombre vols se succèdent rapidement, vous devez bien vous présenter face aux passagers.

Par ailleurs, une présentation irréprochable reste primordiale pour ce type de métier. Rappelez-vous ! Vous êtes la première image de la compagnie connue par le public. Une hôtesse d’accueil aéroport doit être souriante, accueillante, polie et aimable. En outre, vous devez savoir vous exprimer convenablement et de manière professionnelle.

Pour finir, vous devez faire preuve d’une bonne réactivité pendant l’exercice de votre métier. En cas d’imprévu, les passagers feront appel à vous. Ainsi, vous devez pouvoir donner une réponse à tout problème. Il vous appartient également de répondre aux mécontentements et aux tensions des clients, tout en gardant votre calme.

Comment assurer la rentabilité d’une activité basée sur le e-commerce ?
Comment bénéficier des nouvelles règles de protection des consommateurs ?