Comment bien choisir sa tente de trekking ?

tente de trekking

Vous n’aurez pas besoin du même abri pour une semaine d’escalade familiale en été ou du Mont Blanc en hiver. Peu importe l’aventure, votre tente est votre deuxième maison. Par conséquent, toutes vos exigences doivent être soigneusement sélectionnées et remplies. Tente pour 1 ou 2 personne, ou plus de 3 personnes, tente dôme ou tente tunnel, vous êtes aventureux pour quelques jours, votre tente de trekking doit être choisie avec soin.

Les divers types de tente de trekking

Avant de choisir votre tente trekking, il faut connaitre les divers types de tente qui existe sur le marché.

– Tente tunnel : ce type de tente pour trekking est composé de nombreux arceaux parallèles. La forme est élancée et de faible hauteur. Vous pouvez alors vous y asseoir assez confortablement, mais il est impossible de se tenir debout. La tente tunnel est très spacieuse et bénéficie d’une grande abside afin de stocker les équipements. En outre, sa forme tunnel présente une meilleure résistance au vent. Elle n’est pas autoportante, elle doit être entièrement attachée pour se tenir debout. Sa mise en place est très simple. Pour la plupart des modèles, la tente est installée en même temps que la chambre. Avec une tente tunnel, vous pouvez obtenir un abri confortable.

– Tente dôme : ce modèle de tente est largement utilisé, également appelé aussi « tente igloo », comporte deux arceaux, au sommet de la tente. En effet, la tente dôme a une base de forme rectangulaire et peut facilement accueillir nombreux matelas ou tapis de sol en fonction du nombre de personnes indiquées.

– Tente géodésique : elle est reconnue pour sa forme semblable à celle d’un igloo. Très similaire à la tente dôme, mais à la différence que les poteaux nécessaires à la construction se croisent plusieurs fois. Il a donc au moins 3 arcs qui se coupent tous en au moins un point.

– Tente tipi ou pyramide : la tente pyramide, bien qu’elle ait pris la forme du tipi indien, n’en a pas adopté la structure. Vous n’avez besoin que d’un mât central pour l’installer. Elle convient à une sortie minimaliste. Vous pouvez en fait utiliser un bâton de trekking comme mât central. Vous n’avez donc qu’à transporter la toile de la tente, aucune structure n’est requise. Pour trouver le modèle idéal et de bonne qualité, rendez-vous sur ce lien.

Tente imperméable ou imperméabilisant

Une tente trekking doit assurer une protection en cas de temps pluvieux. Dans ce cas, elle dot être complètement étanche pour assurer de passer une nuit paisible pendant votre séjour de randonnée. L’imperméabilité de cette tente est mesurée en schmerber. Il est à noter que le schmerber est, en effet, une unité pour mesurer l’imperméabilité. Un tissu de tente avec un indice schmerber d’au moins 1500 ou plus est considéré comme imperméable, ce qui est plus que suffisant pour une randonnée classique ou une ascension d’une semaine en été et au printemps.

Lors du choix d’une tente, vous devez déterminer les conditions d’utilisation : altitude, emplacement, saison, environnement. L’indice d’imperméabilité est un facteur de sélection essentiel à considérer. Il est impossible d’exiger qu’une tente soit complètement imperméable. L’indice publié lors de l’achat d’une tente diminue avec l’utilisation. L’exposition au soleil (rayons UV) détruit la déperlance du revêtement et réduit la résistance du tissu. À long terme, votre tente sera moins étanche et plus sujette aux déchirures. Pour limiter ce phénomène, il est nécessaire d’appliquer régulièrement des produits hydrofuges et anti-UV sur les parois extérieures.

Aération, ventilation, et limitation de la condensation

La condensation est un fait naturel et normal, mais elle peut être gênante car l’accumulation d’humidité peut mouiller vos affaires, en particulier votre sac de couchage. Les tentes sans condensation n’existent pas, mais ce phénomène peut être limité en choisissant une tente équipée de :

– De dispositifs d’aération, d’ouvertures et de portes

– D’un double-toit laissant passer l’air su sol, et est assez éloigné de la toile intérieure

– Panneaux en tissu moustiquaire (maille).

Que ce soit auprès d’un magasin en ligne ou physique, certains fabricants vendent des tapis de sol complémentaires. Ces tapis vous protègent contre l’humidité qui remonte du sol. Ces différents dispositifs assurent la circulation de l’air dans la tente trekking et empêche l’accumulation d’humidité. Il est nécessaire d’aérer votre tente afin d’éviter la condensation. Pour l’opacité, choisissez une couleur claire par mauvais temps pour minimiser la lumière. Sinon, les teintes plus foncées sont préférables pour les journées d’été ensoleillées, surtout si vous partez dans un pays scandinave où le soleil de minuit peut sérieusement gêner votre sommeil.

Danger de l’œuf de yoni : les risques de l’utilisation de cet objet intime
5 raisons de choisir une pergola bioclimatique